Asie orientale et Pacifique

En Novembre 2010, la Représentante spéciale a participé à la réunion de haut niveau sur la coopération Sud-Sud pour les droits de l'enfant dans la région Asie-Pacifique, tenue à Beijing. En présence de représentants des gouvernements de la région, d’organismes des Nations Unies et d’organisations et institutions essentielles, la réunion a été une opportunité stratégique de partager les expériences nationales et de réfléchir aux bonnes pratiques ainsi qu’aux leçons apprises afin d'améliorer la réalisation des droits des enfants. La protection des enfants contre la violence a été au centre des discussions de haut niveau ci-dessus. La Déclaration de Beijing adoptée lors de la réunion exige une approche systématique pour répondre aux préoccupations de protection des enfants sur la base de lois et de politiques qui protègent les enfants contre toutes nuisances éventuelles et interdisent toutes les formes de violence à l´encontre des enfants enfants. La Déclaration exprime également un engagement au renforcement des systèmes et mécanismes nationaux de protection sociale et de protection des enfants dotés de ressources suffisantes, dont les mécanismes de prévention de la violence, la mise en place de réponses rapides et appropriées à la violence et l'atténuation de l'impact de ces problèmes de protection sur les enfants et leurs familles. Un processus de suivi a également été prévu et une réunion ministérielle aura lieu en Inde en 2013. La Représentante spéciale a également développé une plate-forme de coopération importante avec la Commission intergouvernementale sur les droits de l'homme de l'Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE) et de la nouvelle Commission pour la promotion et la protection des droits des femmes et des enfants. Ces institutions jouent un rôle essentiel dans la promotion et la protection des droits de l'homme dans la région de l’ANASE, notamment par la sensibilisation du public, la révision de la législation, des politiques et des pratiques, la consolidation des données, le développement d’études et le partage d'expériences et de bonnes pratiques pour promouvoir la protection des droits des enfants. Ce partenariat ouvre des perspectives claires pour l'élargissement de la mise en œuvre des recommandations de l'étude des Nations Unies entre les pays membres de l’ANASE, et pour soutenir les développements dans d'autres régions. Ces objectifs sont le Représentant spécial continuera à promouvoir.

En Janvier 2012, la RSSG a participé à une réunion consultative sur la violence contre les femmes organisée par la Commission à Manille, aux Philippines. La consultation a été l'occasion d'échanger des perspectives sur une  approche fondée sur les droits de l'homme à des initiatives visant à prévenir et combattre toutes les formes de violence contre les enfants et de violence contre les femmes. Dans une déclaration commune avec la RSSG, la Commission a reconnu l'importance et le potentiel de multiplier les opportunités de dialogue et de coopération avec des partenaires stratégiques aux niveaux national, régional et international, y compris avec le système des Nations Unies, afin d’accélérer les progrès vers l'élimination de la violence contre les enfants et la violence contre les femmes. La Commission et la RSSG ont exprimé leur engagement à poursuivre leur collaboration dans le cadre du mandat de promotion et protection des droits de la femme et de l’enfant de la Commission intergouvernementale sur les droits de l'homme de l'Association des nations de l’Asie du Sud-Est, ainsi que les efforts pour prévenir et réagir à la violence, notamment dans le cadre du plan quinquennal de la Commission de travail qui sera élaboré prochainement.

 

 

D'autres articles concernant cette région: